Parce qu’il est important de bien éduquer son enfant, Maria montessori, première femme médecin en Italie a mis en place une nouvelle méthode d’apprentissage. Portant son nom, la pédagogie Montessori se concentre essentiellement sur l’autonomie, la confiance en soi et le développement personnel de l’enfant.

En effet, il est nécessaire de lui apprendre, dès son plus jeune âge à ne pas dépendre des autres et à être capable de se débrouiller tout seul. Il est alors question de mettre en place un environnement adapté à sa petite taille, à ses besoins et à ses capacités.

La préparation matinale avec la méthode Montessori

Se préparer le matin devient plus facile et en plus, l’enfant apprendra à se débrouiller tout seul. La pédagogie Montessori s’appuie sur le développement de l’autonomie de chaque petit apprenti pour leur permettre de savoir comment faire les choses comme les grands. Pour cela, il aura alors besoin d’un environnement préparé et d’un modèle. Dans les meilleurs des cas, ce dernier sera sûrement ses parents. Aussi, cet environnement évoluera en même temps qu’il grandira.

Appliquer Montessori à la maison commence dès le matin. Il existe plusieurs pratiques qui peuvent être mises en place pour aider l’enfant à s’adapter au maximum à la préparation matinale.

L’enfant se lève de lui-même et sait comment se préparer

Plus de lits à barreaux, faites place au matelas sur le sol. Dès son 6e mois, l’enfant sait rouler et se retourner sur lui-même. Et Maria montessori l’a bien compris. Une fois qu’il est question de laisser plus de liberté à l’enfant, ce dernier commence à apprendre par lui-même.

En effet, le développement de l’enfant se produit encore plus facilement puisqu’il est confronté aux étapes quotidiennes du matin. D’ailleurs, le matelas sur le sol, toujours entouré d’un tapis épais, lui permettra de se lever tout seul ou de reste sur place pour jouer et se lever plus tard. Dans cet élan, des paniers et des espaces de rangement viennent border les étagères de la chambre de bébé.

Une fois sur pied, il apprend à se nettoyer tout seul. Les parents installent un petit lavabo à sa hauteur pour qu’il puisse reproduire les gestes que font les plus grands. Pour le soir, ce sera également la même méthode. En effet, cette dernière est bien plus pratique que le tabouret devant l’évier pour l’aider à développer sa confiance en lui.

En plus, avoir un environnement adapté facilite l’apprentissage de l’enfant et le rend plus indépendant. Il va de soi qu’il aura, dans un premier temps, besoin de l’aide d’un adulte pour lui montrer comment faire. Ainsi, les produits tels que le shampoing, le dentifrice, la brosse à dents, le savon devront être adaptés à son usage. De cette manière, il évite également de faire des dégâts aux affaires des grandes personnes en éclaboussant les produits partout dans la salle de bain.

Petit déjeuner, déjeuner et diner façon Montessori

Il est évident que l’enfant ne saura pas tout faire tout seul. D’ailleurs, Maria montessori reconnaît que même avec tant d’indépendance, le petit apprenti aura toujours besoin de ses parents. Mais pour ce qui est de manger, il est préférable de le laisser apprendre et se débrouiller. À partir de 2 ans, l’éducateur peut prendre l’initiative de mettre en place un espace pour l’enfant, de telle sorte qu’il puisse manger tout seul. Ce dernier aura alors une petite table et une petite chaise, suivi de son assiette, d’un chiffon et de ses couverts.

Que ce soit le matin, à midi ou le soir, il apprendra à se nourrir par lui-même. Mais surtout, de nettoyer après lui une fois qu’il aura fini. Il va de soi que son éducateur lui apprendra comment faire. Il est également important de l’impliquer dans la préparation des repas. Une fois qu’il se sera familiarisé avec les aliments, il pourra les apprécier encore plus. Lorsque les parents constatent que l’enfant devient plus habile de ses mains, il peut apprendre à laver les légumes et à les éplucher. Assaisonner ses préparations peut également être un facteur favorisant le développement de ses sens.

S’habiller, sortir ou faire la sieste : tout se fait avec la méthode Montessori

Il existe une multitude d’activités montessori que les parents peuvent pratiquer avec ses enfants. Pour ce qui est de s’habiller, les vêtements élastiques sont plus privilégiés que ceux avec des boutons et des presses. Pour les chaussures, fini les lacets et les fermetures, les scratchs sont beaucoup plus faciles à manipuler. L’apprentissage Montessori à la maison se repose également sur l’éducation bienveillante de l’enfant.

Il faut le laisser voir par lui-même comment faire certaines choses pour qu’il puisse apprendre. Les sorties et la sieste doivent également figurer parmi les activités. Pour la première, il faut toujours laisser l’initiative à l’enfant. S’arrêter pour qu’il puisse ramasser des cailloux ou suivre la route qu’il veut prendre peut l’aider à comprendre qu’il est écouté. Cela, toujours en favorisant son développement. L’école Montessori s’appuie également sur les siestes. Bien qu’il soit assez compliqué d’obliger l’enfant à s’endormir, il sera alors question de mettre en place un espace pour qu’il puisse se reposer. Lorsque l’heure de la sieste approche, il sera alors plus facile pour lui de sombrer dans le sommeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *