formation restauration

Pour obtenir un poste dans la restauration, il est possible de suivre différents types de formation. Tout dépend de son objectif de carrière et des compétences que l’on souhaite acquérir. Zoom sur les formations proposées aux professionnels de la restauration.

Le Certificat d’Aptitude Professionnelle

Le CAP est une formation que l’on peut suivre après la classe de 3ᵉ pour les passionnés de cuisine ou de service. Les étudiants peuvent opter pour un CAP cuisine ou un CAP Commercialisation et Services en Hôtel-Café-Restaurant. Le premier CAP forme au métier de cuisinier. Le second fournit un apprentissage en accueil, vente et service en restaurant.

Le BEP

Le BEP a été inséré au bac professionnel depuis l’année 2013. On obtient son BEP en fin de 1ère pro. C’est un diplôme donné aux élèves qui arrêtent leur scolarisation avant la terminale professionnelle. Mais cette attestation est peu estimée sur le marché de la restauration et offre peu de chance d’embauche. Il est préférable de poursuivre sa formation avec un bac pro, une Mention Complémentaire ou un Brevet Professionnel pour mieux convaincre ses potentiels employeurs.

Le bac pro et le bac STHR

Le bac professionnel et le bac technologie permettent de gagner plus en compétences (comparés au CAP et au BEP) et d’accéder à l’enseignement supérieur. Il y a deux bacs pros : le bac professionnel cuisine et le bac professionnel commercialisation et services en restauration. Le bac technologie est un parcours généraliste englobant : le tourisme, la restauration, l’hôtellerie et les services. Le bac pro prépare les élèves à une insertion professionnelle tout de suite après son obtention. Tandis que le bac STHR les prédispose à poursuivre leurs études en enseignement supérieur.

La Mention Complémentaire

La MC sert à se spécialiser en : sommellerie, desserts, etc. selon les préférences. Cette spécialisation est accessible pour les titulaires de :

  • CAP
  • BEP
  • BAC
  • BTS

Le Brevet Professionnel

Le Brevet Professionnel est proposé aux titulaires de CAP/BEP/bac/BTS qui ont déjà travaillé dans le domaine de la restauration. Il permet de se professionnaliser en : arts de la cuisine, arts du service et commercialisation en restauration, service au bar et sommellerie.

Les diplômes de l’enseignement supérieur

Pour ceux qui continuent leurs formations en enseignement supérieur, ils peuvent s’arrêter : au BTS, à la Licence, au Master ou MBA.

Le Brevet de Technicien Supérieur

C’est un diplôme de niveau bac+2 qui propose trois options :

  • management des unités de restauration axé sur la gestion du service en restauration
  • management des unités de productions culinaires axé sur les techniques de productions et de distribution
  • management des unités d’hébergement  axé sur la formation aux services hôteliers

La licence

Il s’agit d’un diplôme de niveau bac+3, comme le bachelor et la licence professionnelle. Les établissements universitaires offrent principalement des licences pro qui permettent d’acquérir des compétences en faisant des études théoriques et des pratiques en entreprise.

Le master/MBA

Le master ainsi que le MBA sont des diplômes obtenus après 5 ans concluantes en enseignement supérieur. Ils facilitent l’accès à des postes importants dans la restauration. Le MBA rend éligible à des postes élevés dans le management et la direction d’entreprise.